Return to site

Insomnie, problèmes dermatologiques, surpoids, mauvaise immunité, douleur chronique...

et si c'était les intestins? (article + vidéo)

L'équilibre intestinal, clé de notre santé

Des intestins qui se portent mal peuvent, dans certaines situations, engendrer des dysfonctionnements des autres organes.

Co​mment est-ce possible ?

Article correspondant:

L’étape clé est le moment ou le bol alimentaire transite dans l’intestin grêle.

L’intestin grêle est la partie de notre système digestif qui se situe après la bouche, l’œsophage et l’estomac et juste avant le gros intestin.

Ses 2 rôles principaux sont:

  • L’absorption : un intestin qui va bien sait parfaitement absorber les nutriments dont nous avons besoin pour créer de l’énergie, renouveler de nos cellules (tous les 30 jours pour la plupart des cellules)…
  • Barrière : l’intestin qui va bien sait être étanche aux mauvaises molécules (toxines, polluants, bactéries, virus, candida, allergènes, métaux lourds…)

Ceci grâce aux jonctions serrées entre chaque cellule, la flore intestinale et le mucus.

Dans certaines situations, les barrières se retrouvent altérées :

  • médicaments : antibiotiques, anti-inflammatoires, antidépresseurs, IPP (anti-acide)...
  • aliments non adaptés : alimentation moderne , pesticides, additifs...
  • anesthésie générale
  • sport intensif
  • longues périodes de stress
  • choc psychologique

La paroi de l’intestin se retrouve en contact direct avec les aliments.

Sachez que la paroi de l’intestin grêle est + fine que notre peau (une seule couche de cellules alors que la peau en compte 3 !).

Son épaisseur est de l’ordre d’une feuille de papier à cigarette, elle est très fragile.

Cependant sa surface est très importante.

En effet, dépliée entièrement (villosités et replis) elle peut couvrir la surface d’un terrain de football.

Lorsque cette membrane se retrouve sans protection et lorsque certains aliments sont consommés (gluten et caséine par exemple), ces cellules habituellement très serrées entre elles pour faire barrière aux molécules problématiques vont s’écarter.

La paroi de l’intestin grêle devient poreuse (imaginez une brûlure) sur tout cette surface.

Carences et surcharges

L’absorption des nutriments se fera moins bonne.

D'ailleurs, dans ce cas on observe souvent un phénomène particulier : l'intestin va laisser passer davantage les molécules problématiques (graisses trans, pesticides, additifs alimentaires, morceaux de bactéries, hormones, aliments partiellement digérés...) tandis qu'il rejettera les nutriments utiles (vitamines, minéraux, acides-aminés...).

C'est l'inversion de polarisation.

Gare aux carences donc, ainsi qu'aux surcharges.

Les molécules problématiques vont d’une part polluer notre foie.

Débordé, celui-ci va fabriquer de l’acide.

Un moyen facile de connaitre votre statut acido-basique est de mesurer le pH de vos urines le soir entre 18h et 23h. Le pH urinaire normal est de 7.

En dessous de ce score, c’est l’acidité.

Les symptômes associés à un état d’hyperacidité sont la fatigue chronique, mauvais qualité du sommeil, les réveils nocturnes, l’acné, une mauvaise immunité, de l’eczéma, infections urinaires et mycoses, mauvaise qualité des cheveux, reflux acides, constipation

D’autre part, ils vont exciter les ganglions et stimuler la sécrétion d’anticorps.

Les anticorps en circulation créeront une situation inflammatoire chronique se traduisant par :

  • des douleurs (articulaires, intestinales,migraines)
  • du surpoids : c’est la raison pour laquelle les kilos s’installent parfois malgré les régimes (inflammation du foie et de la graisse)
  • dérèglement des organes : pancréas (diabète et surpoids)
  • de l’infertilité
  • de la dépression
  • la promotion des maladies dites dégénératives (cancer, Parkinson, sclérose en plaque…)

Vous l'aurez compris, veiller à l'intégrité des intestins , du foie et de la flore est une formidable prévention contre nombre d'affections.

C'est aussi une importante piste à explorer lorsque les médications ne suffisent plus ou en complément de celles-ci.

Sabrina Nikitine, Nutrithérapeute Paris

La perméabilité intestinale

(image Nutergia)

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly